Nos intrants alimentaires utilisés

              Sur notre exploitation nous avons fait le choix d’utiliser une quantité minimum d’intrant en privilégiant la qualité à la productivité. Ainsi notre activité annuelle est inférieure aux standards de production d’autres producteurs. 

             Empêcher le développement de certains micro-organismes contaminants et par conséquent de conserver un milieu de culture sain est notre souci permanent pour le consommateur.

               La spiruline a besoin de 50% de source de carbone pour se démultiplier. Elle va trouver en partie cette source dans l’air ambiant. Nous apportons son complément par le bicarbonate de soude qui permet aussi de réguler le PH de son milieu de culture.

                L’apport de l’azote ammoniacale (environ 15% de ses besoins) est amené par la carbamide.

                 Nous apportons à notre niveau le complément en potassium, magnésium et fer chélate. L’eau de notre nappe souterraine de proximité et contrôlée par notre laboratoire de Montpellier AQMC complète ces intrants. Elle apporte les compléments minéraux essentiels et à son développement. Ce contrôle s’opère afin de contrôler l’absence de métaux lourd dans nos bassins. La spiruline en est malheureusement friande de métaux tel que le plomb, le cadmium ou le mercure

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :