LA PRODUCTION

Le milieu de culture des bassins

 
 La Spiruline évolue dans une eau saumâtre  au PH élevé compris entre 9,5 et 10,5 et peu profonde avec une température comprise entre 20° et 38°. Ainsi, grâce à la lumière, elle va absorber le gaz carbonique et rejeter l’oxygène dans l’atmosphère , c’est la photosynthèse.

 

  Notre production de spiruline s’effectue quotidiennement en saison de mai à octobre par un pompage manuel avant de la filtrer. pour cela nous utilisons une eau de forage controlée car il est indispensable que le milieu de culture soit sain.
les bassins de culture de spiruline

Filtration de la spiruline

 

 La couche flottante de la spiruline est aspirée avant de passer sur une table de filtration retenue successivement par un filtre 300 microns puis une toile de 35 microns. Cette phase préalable de production de spiruline va retenir la plupart des spirulines(taille moyenne 60 microns) puis l’eau va retourner au bassin. Cette purée épaisse ou biomasse peut ainsi passer à la phase de pressage.
Filtration de la spiruline

Pressage de la spiruline

 

  Dans notre cas, il s’agit d’une presse à fruit manuelle. Ce matériel nous permet de bien doser la pression.  Ainsi le pressage est progressif et les cellules de la spiruline ne sont pas endommagées. Ensuite l’eau s’évacue encore avant de former une pâte épaisse qui devient de « la spiruline fraîche » . A ce stade elle peut être consommée durant 48 heures si elle est conservée au frais.

Phase d’extrusion

 

 Pour que le séchage soit plus rapide, nous mettons la pâte de spiruline en forme de longs filaments disposés sur des claies. Cette opération s’effectue à l’aide d’un poussoir à saucisse.
l'extrusion de la spiruline
Séchage à basse température

 

 La déshydratation est réalisée à une température de consigne de 40°C maximum afin que notre spiruline naturelle conserve toutes ses qualités nutritionnelles. Cette phase s’effectue durant 5 à 6 heures grâce à un système de ventilateurs électriques alimentés par 8 panneaux solaires. Ils satisfont l’ensemble des autres besoins de l’exploitation. La température de séchage et l’hygrométrie garantissent une qualité constante de conservation pendant 2 ans.
Le séchage de la spiruline
A l’issue, il ne reste plus qu’à conditionner les paillettes et/ou les transformer en comprimés. Parallèlement un échantillon part en analyse auprès de notre laboratoire accrédité AQMC sur Montpellier.

 

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :